Image
Top
Navigation

Nous avons quitté nos locaux, mais nous venons à vous !

Outre nos contacts e-mail qui, eux, ne changent pas, nous sommes diponibles via mobile...

En savoir plus
26 janvier 2021

Le Click and Collect, qu’est-ce que c’est ?

Le Click and Collect, qu’est-ce que c’est ?

Ces derniers mois ont vu émerger ou se répandre un florilège de mots nouveaux, ou tout au moins inhabituels pour la plupart d’entre nous : coronavirus, covid, comorbidité, (dé)confinement, couvre-feu… Le mot « Click and Collect », lui aussi, est désormais sur toutes les lèvres, et pour cause : suite notamment aux fermetures administratives et aux consignes gouvernementales durant la crise sanitaire, le procédé a permis aux entreprises impactées de limiter la casse.

Mais bon voilà : pour vous, c’est du chinois, (enfin non, c’est de l’anglais), et puis Internet, les nouvelles technologies et vous, ça fait 30. Pas de panique ! On vous explique.

Le Click and Collect : définition

Si ce terme vous fait peur, le principe, lui, vous le connaissez déjà !

Le client va sur un site Internet. Sur ce site, il va choisir les produits de son choix. Puis il passe sa commande en ligne. Sauf que lors de la réservation de sa commande, il choisit d’aller la récupérer lui-même, en magasin ou en point de retrait.

Voilà, c’est tout ! Tout ça pour ça…

Différents types de Click and Collect

Vous connaissez déjà le principe du Drive, lorsque vous alliez récupérer votre commande au Mac Do’ en voiture. De la même façon, vous pouvez aujourd’hui faire vos courses au supermarché en ligne (sur un site web ou via une application mobile), puis prendre rendez-vous pour aller les chercher en voiture. C’est le Click and Collect « Drive ».

– Mais le procédé existe aussi version « piétons » ! Le client peut se rendre directement sur son lieu de retrait à pied. C’est le Click and Collect « Piéton ».

La faisabilité de l’un ou l’autre type dépendra bien sûr de la configuration du commerce concerné, notamment si des parkings sont disponibles à proximité.

Qui peut proposer le Click and Collect ?

Le Click and Collect apparassait en France aux alentours de 2015 dans les grandes enseignes, pour émerger ensuite dans les commerces de proximité dès 2017.

Ce canal de ventes a été largement mis en avant par les pouvoirs publics dès les débuts de la crise sanitaire en 2020. Ainsi, un communiqué du 21 avril 2020 encourage la livraison et le retrait de commandes, les qualifiant de « relais d’activité précieux pour les commerçants en cette période ». Le procédé est aujourd’hui fortement plébiscité par les consommateurs.

En théorie, toute enseigne peut mettre en place le Click and Collect. Néanmoins, il est nécessaire de vérifier les conditions prévues dans le bail commercial des locaux concernés.

Comment mettre en place le Click and Collect ?

Dans un premier temps, si vous souhaitez utiliser ce canal de vente pour votre commerce, il va bien sûr vous falloir un site Internet, ou l’adhésion à une plateforme en ligne dédiée.

Ensuite, contexte Covid oblige, il doit pouvoir être mis en œuvre dans le respect des gestes barrières, tant pour vous et vos collaborateurs que pour vos clients (distanciation physique entre deux personnes).

Attention : juridiquement, le Click and Collect est considéré comme une vente à distance avec retrait de marchandise. A ce titre, c’est la réglementation relative à la vente à distance qui s’applique (que le client règle sur place ou en ligne) ; vos conditions générales de vente devront donc s’adapter à cette pratique.

Click and Collect : quels avantages pour le client ?

  • Il gagne du temps (celui, perdu, à chercher en magasin ou à faire la queue)
  • Il économise des frais de livraison
  • Et avantage non négligeable dans notre contexte sanitaire : il évite les foules et regroupements sociaux !

Le client commande depuis son canapé, et récupère ses achats quand ça l’arrange… Difficile de faire plus confortable dans l’expérience d’achat !

 

Si proposer ce canal de vente vous taraude en ces temps nébuleux, sachez que des aides financières existent pour aider au développement numérique de votre activité. L’Etat propose un chèque numérique de 500€ et la Région Sud une subvention de 2000 à 5000€, vérifiez votre éligibilité !

 

C’est peut-être le moment pour vous de passer au digital…
N’hésitez pas à nous contacter pour tout projet de site web et de communication.