Web et nouvelles technologies

Restez dans la course du multimédia et des nouvelles technologies !

Campagne Transavia VeryBadPic

Vos photos de vacances sont ratées ? Pas de panique !

Dans la grisaille actuelle, rien de tel que de parler de vacances… Depuis le 5 mars, la compagnie Transavia nous offre une campagne décalée et nous propose de repartir en vacances pour refaire nos photos de vacances ratées !

Plus >

940 500 DreamPix communication

La création du site Internet de produits cosmétiques Marie Anne France

La marque de cosmétiques Marie Anne France nous a fait confiance pour la création de son site Internet catalogue Français – Anglais ! Vous aussi, vous seriez intéressé par la création d’un site catalogue ? On vous explique un peu l’envers du décor de la création d’un site de ce type…

Plus >

940 897 DreamPix communication
Magie de Noël

L’esprit de Noël selon PayPal

Votre cadeau de Noël est complètement à côté de la plaque ? Pas de panique ! Depuis hier, PayPal vous sauve en vous remboursant vos frais de retour. Arrêt sur image sur un spot publicitaire signé Buzzman et visible en France, Allemagne, Autriche et Suisse.

Plus >

1920 1281 DreamPix communication
Nouvelles technologies - masque réalité virtuelle

Dreampix met les dernières innovations technologiques à votre portée !

Les nouvelles technologies (objects connectés, NFC, beacons, réalité augmentée, réalité virtuelle…) peuvent donner une autre envergure à vos ventes et / ou à vos événements. Grâce à des partenariats d’excellence dans ces domaines, votre agence de communication à Antibes vous propose désormais de nouvelles prestations pour améliorer votre communication et accroître vos ventes !

Applications innovantes et objets connectés

Connectez vos clients et visiteurs à vos événements !

Lors de vos salons, soirées, concerts, festivals, régates et manifestations diverses ou pour vos points de vente, les applications mobiles et les objets connectés offrent une praticité inégalable et une mise en relation privilégiée avec votre public. C’est un investissement qui, en plus de donner de votre société une image moderne, vous fera gagner du temps et réduire vos coûts.

Pour en savoir plus, consultez la page Applications innovantes et objets connectés ou contactez-nous !

Applications de réalité virtuelle

Destinée aux acteurs de l’immobilier (architecte d’intérieur, promoteur immobilier, agent immobilier, décorateur d’intérieur…), l’application mobile de réalité virtuelle Emotion 360 est une aide à la vente et à la présentation de projets hautement qualitative. Elle permet à vos interlocuteurs de visiter des biens / projets au travers de photos 360° ou modélisations 3D. Et pour couronner le tout, nous vous proposons 3 packs à des prix très compétitifs et vite rentabilisés !

N’attendez plus, consultez la page Réalité virtuelle pour en savoir plus ou contactez-nous !

 

Vous avez une idée d’application mobile adaptée à votre projet et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous souhaitez dynamiser vos événements ou vos soirées ? Vous pensez que la réalité virtuelle ou les objets connectés offriraient une vraie valeur ajoutée à votre entreprise ou à votre corps de métier ? N’hésitez pas à nous contacter !

Et comme d’habitude, n’hésitez pas à faire appel à nous pour vos impressions, la création de logos, la création de site Internet, la création graphique, vos packagings, signalétiques, objets pubs

470 300 DreamPix communication
Symbole site non sécurisé

Qu’est-ce qu’un site web sécurisé / non sécurisé ?

Cela n’a pas dû vous échapper. Depuis quelques mois, les navigateurs web Chrome et Firefox indiquent parfois les mentions « Non sécurisé » ou « Cette connexion n’est pas sécurisée » sur certains site Internet. Ces mentions sont notamment visibles dans les champs de formulaire de connexion (identifiant / mot de passe) ou encore à côté de la barre d’adresse dans Google Chrome. Et ces signaux vont s’intensifier dans les semaines à venir lors des prochaines mises à jour de Chrome.
Que cela veut-il dire ? A quels types de sites sont destinées ces notifications ? Et quels sont les enjeux pour les utilisateurs, les propriétaires et les créateurs de sites web ?

Qu’est-ce qu’un site non sécurisé ?

Notre objectif est de vous expliquer les choses simplement, mais on ne pourra malheureusement pas occulter certaines notions techniques, rébarbatives pour certains ! Amis technophobes, accrochez-vous, vous allez voir que ce n’est pas si compliqué que ça, promis 😉

Transmission des informations

Tout d’abord je vais vous demander de regarder la barre d’adresse en haut de votre navigateur. Comme vous le voyez, l’adresse de notre site Internet est :

https://www.dreampix.fr

Pour conceptualiser la chose, l’adresse d’un site Internet traditionnel prend la forme suivante :

http[s]://[www.]monadresse.extensiondedomaine

Lors de vos surfs sur Internet, observez votre barre d’adresse. Vous trouverez des sites commençant par « www », d’autres en « https:// ». Les adresses démarrant par « www » sont implicitement des sites en « http:// ». Ce sont ces fameuses adresses en « http:// » à qui vos navigateurs modernes font désormais la chasse.

Connexion non sécurisée FirefoxSite non sécurisé Google Chrome

Vous allez me dire : quelle est la différence ? Pour l’utilisateur lambda, cela semble en effet ne pas changer grand chose en terme de navigation.

Pour briller dans vos soirées mondaines, sachez que HTTP est l’abréviation d’  « HyperText Transfer Protocol » (littéralement « protocole de transfert hypertexte »). Le S de HTTPS ajoute « Secure » (« Hypertext Transfer Protocol Secure », soit « protocole de transfert hypertexte sécurisé »). En effet, le gros défaut du protocole HTTP, c’est que toutes vos données transitent en clair, notamment sur des réseaux non cryptés comme le réseau Wi-Fi.

Imaginons que le site de votre banque soit en « http:// ». Vous vous connectez en saisissant votre identifiant et votre mot de passe. La connexion n’étant pas sécurisée, un pirate informatique espionnant votre réseau peut tout à fait récupérer directement ces informations… Vous saisissez le problème ?

HTTPS ajoute une couche de chiffrement, c’est-à-dire que les données qui vont transiter seront cryptées. C’est donc une excellente chose pour la sécurité de l’internaute.

Authentification du site web

Mais attention, tout site marqué « HTTPS » n’est pas forcément fiable à 100% pour autant ! Voici un exemple de site HTTPS mais qui a un petit problème de certificat (Firefox) :

Configuration certificat

Un certificat doit être généré périodiquement (période définie selon le type de certificat choisi). Il permet ainsi à l’utilisateur de vérifier que le site sur lequel il souhaite se rendre est le bon… En effet, un pirate peut tout à fait vous acheminer vers un site malveillant, dans lequel vous allez saisir des informations sensibles ! Un certificat d’authentification est émis par une autorité réputée comme fiable. Il permet donc de vérifier l’identité du site.

Problème de certificat sous Firefox

Propriétaires de sites, pensez à générer régulièrement vos certificats, voici ce que cela donne sinon sous Firefox…

Il existe différents types de certificats. De la simple vérification que l’adresse saisie est reliée au bon site (un cadenas vert apparaît à côté de la barre d’adresse), jusqu’à la vérification de l’entreprise elle-même (dans ce cas, le nom de la société vérifiée et validée est ajouté entre le cadenas et l’adresse).

Certificat HTTPS simple

Certification simple

Certificat HTTPS société

Certification avec vérification société

En résumé, HTTPS permet de crypter les informations sensibles transmises via un formulaire et d’authentifier un site.

Dans quels cas créer un site ou migrer en HTTPS ?

Dans tous les cas, mon Capitaine ! Pour les sites de banques, de vente en ligne ou tout autre comprenant des données sensibles, cela tombe sous le sens. Les internautes vont d’ailleurs de moins en moins sur les sites e-commerce non sécurisés. Après, on ne vous dira pas le contraire, sécuriser un petit site vitrine peut sembler sans grand intérêt.

Mais Google ne laisse pas beaucoup le choix aux propriétaires de sites web. Dans le sens où très bientôt, la mention « non sécurisée » apparaîtra en rouge dans votre navigateur… Rien d’étonnant, la sécurité sur Internet est l’un des fers de lance de Google (« Project Zero » en 2014).

Négliger la sécurisation de son site web ne pourra avoir qu’un impact négatif. Le site Mozcast indique par ailleurs que 61,5% des sites dans les pages de résultats de Google sont en HTTPS (pour 50% en février et 56% en juillet), ce qui signifie que la transition est vraiment en marche depuis ces derniers mois.

Migration importante vers HTTPS

Une migration vers HTTPS de plus en plus importante en 2017. Source : http://mozcast.com/features le 15 septembre 2017.

A l’heure actuelle et plus encore par la suite, créer un site Internet non sécurisé pour sa société est un mauvais choix stratégique. Car là c’est bien de l’image de votre société dont on parle. Si vous leur proposez un site non sécurisé, vous perdrez la confiance de vos utilisateurs et / ou de vos clients.

Comment le mettre en place ?

Pour changer le protocole d’accès à votre site de HTTP à HTTPS, il vous faut ce que l’on nomme communément un certificat SSL (« Secure Sockets Layer ») ou TLS (« Transport Layer Security »). SSL et TLS sont des protocoles de cryptographie, ce sont eux qui authentifient et chiffrent vos données.

Il en existe donc de plusieurs types et à plusieurs prix. Mais rassurez-vous, pour les petits sites vitrines et blogs, il existe désormais une solution gratuite : cette solution, c’est la nouvelle autorité de certification Let’s Encrypt, sponsorisée par des géants comme Mozilla, Facebook ou encore OVH. Totalement suffisant pour les petits sites, ce certificat doit simplement être renouvelé tous les 3 mois (chez certains hébergeurs comme le nôtre, ils s’en occupent, donc vous n’avez même pas à vous en soucier). Vous n’aurez donc que l’installation à payer si vous faites appel à un prestataire.

Site Internet sécurisé

Attention toutefois : si vous disposez d’un site e-commerce, vous devez absolument vous diriger vers un certificat payant. Pourquoi ? Parce qu’un certificat payant offre une garantie de remboursement à l’utilisateur s’il est lésé et perd de l’argent sur un site authentifié à tort mais frauduleux. C’est donc une sécurité pour lui. L’autorité Let’s Encrypt n’offre quant à elle aucune garantie.

Nous vous invitons donc à vous rapprocher de votre hébergeur ou prestataire afin de connaître le processus d’installation et / ou les offres disponibles. Sachez que pour les petits sites, ce n’est pas très long et compliqué à mettre en place. Il suffit juste de s’y connaître un peu dans les manipulations à opérer, notamment dans le code.

Pensez à la sécurité de vos utilisateurs / clients, elle n’a pas de prix et ils sauront vous le rendre !

En confiance sur Internet

Vous avez besoin d’un site Internet ? N’hésitez pas à nous contacter !

470 300 DreamPix communication
Langage binaire

Comment bien choisir ses mots de passe ?

Croyez-le ou non, le mot de passe le plus utilisé en 2016 était toujours l’indétrônable… « 123456 » ! C’est votre cas ? Ou pas loin ? Sachez que vous courez de gros risques. Votre sécurité numérique est en jeu. Quelques conseils pour mieux vous protéger.

Ce que vous risquez

A l’heure actuelle, il faut redoubler de vigilance sur le web. C’est un outil fabuleux, s’il est utilisé avec précaution.

Prenons l’exemple d’un pirate prenant le contrôle de votre boîte mail. Il peut récupérer toutes les données personnelles sur vous qui y transitent : données administratives, informations bancaires, mots de passe d’autres sites, données de compte Facebook, correspondances privées avec des personnes tierces…

L’usurpation d’identité a toujours existé. Mais elle trouve un terrain de choix par le biais d’Internet. Un cyber-fraudeur peut, grâce aux données qu’il aura interceptées, se faire établir des papiers à votre nom, procéder à des opérations financières frauduleuses ou encore commettre des délits sous votre identité. Outre les dommages financiers ou administratifs, je vous passe les conséquences psychologiques…

Et vous êtes toujours tenté d’utiliser « password » comme mot de passe ?

Langage binaire

Comment bien protéger ses comptes sur Internet ?

Créez un mot de passe long (12 caractères minimum)

Plus votre mot de passe est court, plus il est faillible. Pour la police nationale, un bon mot de passe doit contenir au minimum 12 caractères. Le Georgia Institute of Technology déclare en effet dans une étude, que pour pirater un mot de passe de 12 caractères, il faudrait à un hacker 17 134 années ! Ça laisse le temps de voir venir…

Il doit comprendre lettres majuscules, lettres minuscules, chiffres et caractères spéciaux

Il est bien beau votre « motdepasse123456 »… Oui, il est long… Mais avouez que vous ne vous êtes pas trop creusé la tête ! L’emploi d’un long mot de passe n’a de sens et d’efficacité que par sa complexité. Évitez les mots dans le dictionnaire et les suites de chiffres trop simples et évidentes.

Mais comment le retenir ?

Pas de panique ! On y vient.

Il vous faut trouver un code facile à retenir, mais pas à deviner !

Pour ce faire, plusieurs techniques existent :

La méthode phonétique
« J’ai acheté huit cd pour cent euros cet après-midi » devient « ght8CD%€7am ».
La méthode des premières lettres
Le proverbe « un tien vaut mieux que deux tu l’auras » devient « 1tvmQ2tl’A ».
La méthode des premières lettres d’une expression et du nombre de lettres composant chaque mot
L’éditeur de logiciels d’antivirus Symantec propose une solution intéressante :
Prenez les premières lettres d’une phrase, titre de film ou un vers de poème que vous connaissez. Exemple donné : « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » donne « Lfdap ».
Pour plus d’efficacité, ajoutez à la suite le nombre de lettres de chaque mot compris dans l’expression, soit : 2, 8, 6, 6 et 7. On obtient « Lfdap28667 ».
Enfin, pour parfaire votre mot de passe, ajoutez quelques caractères spéciaux, type « ! », « + ».

A vous de réfléchir à la méthode qui vous convient le mieux. Vous pouvez aussi, créer votre propre « cryptage » en suivant toujours cette même logique (mélange de majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux).

Verrou

Évitez d’utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes

Personnalisez votre mot de passe pour chaque compte. Admettons que notre mot de passe de base est «Lfdap28667!+». Vous pouvez ajouter un identifiant pour chaque site en préfixe ou en suffixe de votre mot de passe de base. Par exemple, pour Facebook : « Fb-Lfdap28667!+ », Gmail : « Gm-Lfdap28667!+ », etc.

Ne le notez nulle part et ne l’enregistrez pas dans votre navigateur

Oui, c’est tentant de laisser cocher la petite case « Rester connecté » ou « Se souvenir de moi ». Mais pas prudent du tout. Imaginez qu’un hacker s’empare de votre machine, le magnifique mot de passe que vous avez sué des heures durant à créer ne servira plus à rien…

Utilisez un gestionnaire de mots de passe

Une étude réalisée par la société Dashlane prévoit que d’ici 2020, un internaute possèdera environ 200 comptes en ligne. Le plus sûr étant de mémoriser tous ses mots de passe, dans la réalité, cela va vite relever de l’exploit…

Mème perdu devant ordinateur

Un gestionnaire de mot de passe est un logiciel qui va regrouper tous vos mots de passe à un seul et même endroit. Toutes les données y sont chiffrées. Vous n’aurez à conserver en tête que le mot de passe maître dudit logiciel. Dans la mesure où il se charge de remplir automatiquement les formulaires de connexion de vos comptes, vous contournerez les méfaits d’un éventuel logiciel de capture de frappes présent à votre insu sur votre navigateur.

Cela vous donne comme avantage de pouvoir choisir des mots de passe très complexes, sans avoir à vous soucier de leur mémorisation.

Clé

Attention, toutefois, à ne surtout pas oublier votre mot de passe maître, à choisir un logiciel avec une méthode de chiffrement solide… Et à choisir un mot de passe maître vraiment costaud ! Vos mots de passe sont regroupés à un seul et même endroit, et même si les algorithmes des gestionnaires sont désormais assez solides, une personne maligne et rodée en la matière pourra toujours y décrypter vos données…

Gardez à l’esprit qu’un gestionnaire de mot de passe est un compromis entre simplicité d’utilisation et sécurité accrue. Il n’y a pas de sécurité idéale.

Il en existe des gratuits et des payants. Pour le choisir, n’hésitez pas à écumer les comparateurs récents disponibles sur le web. 😉

Changez régulièrement de mot de passe

Près de 60% des Français ne changent que très rarement leur mot de passe, voire jamais. On ne conserve pas à vie un mot de passe. On le change de temps en temps : selon l’ANSSI, tous les 90 jours.

Utilisez la validation en deux étapes quand elle existe

Plusieurs sites tels que Google/Gmail, Facebook, Apple, Dropbox, Amazon et bien d’autres proposent cette fonctionnalité. Lorsque vous vous connectez sur un appareil, un code vous est envoyé par téléphone ou e-mail. Cela vous permet de garder la main sur vos comptes, et d’intercepter des connexions malveillantes.

Google vous propose plusieurs options intéressantes pour sécuriser votre compte, que l’on vous laisse creuser…

Un peu d’humour

Et pour conclure ce sujet avec un peu de légèreté…

1280 850 DreamPix communication
Pensée et réflexion

Les bonnes questions à se poser avant de créer son site Internet

Vous envisagez de créer votre site Internet ? Que vous décidiez de le réaliser vous-même ou de faire appel à un professionnel, il est important d’être au préalable clair avec ses objectifs. Tour d’horizon des bonnes questions à vous poser avant de donner vie à votre projet.

Un site Internet : pour quoi faire ?

Un site web peut servir à beaucoup de choses :

  • acquérir de nouveaux clients
  • fidéliser ses clients
  • augmenter les visites à sa boutique
  • augmenter sa liste de prospects
  • vendre ses produits en ligne
  • présenter son book de photographies pour générer plus de clients
  • permettre à ses clients la prise de rendez-vous en ligne
  • donner la possibilité d’établir des réservations pour son hôtel, son restaurant…
  • générer davantage d’inscriptions sur sa newsletter
  • bloguer sur un sujet particulier…

Définir correctement vos objectifs en amont, à l’aide d’un papier et d’un crayon, est la première étape vers la réussite de votre projet. Que vous décidiez de le réaliser par vous-même ou à l’aide d’un professionnel, votre site sera bien mieux construit et articulé en tenant compte de vos buts et de vos anticipations. Et un site bien construit… c’est un site efficace !

Carte du monde

Un site Internet : pour qui ?

Bien sûr, vous aimeriez séduire tout le monde ! Mais soyons clair : une communication efficace est une communication ciblée. Le ton à utiliser ne sera pas le même selon les tranches d’âges, le vocabulaire devra prendre en compte le niveau d’expertise de l’utilisateur sur un sujet…

Souhaitez-vous vous adresser à des clients, des prospects, des futurs investisseurs ? Votre public est-il local, national, international ?

Identifier votre public cible vous permettra de mieux entrer en résonance avec lui, en terme de design comme de langage. C’est également le moment de vous interroger sur la ou les langues à utiliser. Pour toucher votre public, il faut savoir se mettre à sa place.

Quelles fonctionnalités pour mon site web ?

Panier site web e-commerce
Les réponses à cette question découlent des deux premières questions :

  • Si je veux vendre en ligne, il me faudra penser au(x) module(s) de paiement à utiliser.
  • Si je veux permettre à mes clients de prendre rendez-vous en ligne, il me faudra un formulaire de réservation adapté à mes horaires, mon activité… Et anticiper également comment je veux / dois recueillir et traiter ces informations (site Internet administrable ? Service externe par abonnement lié à mon site ?)
  • Si je veux un site multilingue, il demandera nécessairement un effort de gestion supérieur, autant techniquement lors de sa réalisation, que lors de son utilisation (car un blog multilingue nécessite de penser à la gestion des traductions des articles)…

Quels contenus proposer ?

C’est bien beau de vouloir créer son site. Mais s’il n’y a rien dedans… Aucun intérêt !

Dans un site Internet, on a des textes.

Pour informer, pour guider. Et on n’écrit pas du Chateaubriand dans un site web. L’information doit être identifiable facilement et rapidement par l’utilisateur que vous ciblez. Ne mentez pas, vous êtes les premiers à quitter un site au bout de quelques secondes si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ! Et c’est totalement humain. Une étude du site scientifique nature.com nous indique en effet qu’un visiteur va juger de la qualité de votre site en moins de 50 millisecondes… D’où l’intérêt de prendre le temps de la réflexion !

Mais on a aussi des images.

Ces images peuvent avoir deux vocations : illustrer comme informer.

Mais dans tous les cas, on n’insistera jamais assez : les images choisies doivent être de bonne qualité ! Comment voulez-vous mettre en avant votre marque avec des images pixelisées, déformées, peu flatteuses… Sans compter la pêche aléatoire aux images sur Google : non, on ne peut pas se servir de n’importe quelle image pour son site !

Investir un peu de temps / d’argent dans les bonnes images n’est pas du gaspillage ! Elles sont garantes de votre crédibilité auprès du public.

Moteur de recherche Google

Comment bien structurer mon site ?

Zoning site responsive
Le contenu et les fonctionnalités de votre site doivent être structurées de manière cohérente. C’est ce qu’on appelle l’architecture de l’information.

Vous vous comprenez ? Tant mieux, c’est déjà pas mal ! Mais on ne fait pas un site pour soi-même, on le fait pour interagir avec un public. Il est important que ce public se retrouve aisément dans vos informations.

C’est donc à ce moment que vous devez réfléchir à la structuration de vos contenus, et à l’arborescence de votre site web.

A quoi ressemblera le design de mon site ?

Crayons de couleur

Regardez les sites qui existent pour vous inspirer. Quelles couleurs reflètent le mieux l’esprit de votre marque ? Attention, les couleurs ont un impact émotionnel important. Quelles valeurs souhaitez-vous véhiculer ?

Quand mettre en ligne mon site web ?

Un autre paramètre doit être pris en compte : la notion de temps. Que vous le construisiez vous-même ou que vous fassiez appel à un professionnel, la création d’un site demande une implication importante (y compris à vous). Ne serait-ce que pour recueillir / rédiger / remanier / corriger les textes, choisir les bonnes images, en discuter avec votre prestataire si vous en avez un…

Fixez un délai tenable, pour votre prestataire comme pour vous.

Quels sont les moyens que je peux / veux mettre à disposition ?

Par moyens, on entend moyens humains et financiers. Cette question en entraînant une autre : dois-je faire appel à un professionnel pour faire mon site Internet ?

Tout dépend du type de site que vous souhaitez, ainsi que votre degré d’exigence. Il est évident que si vous avez l’outil et les compétences, cela vous reviendra moins cher de le réaliser vous-même. Dans certains cas effectivement, si vous n’avez pas de budget à octroyer à votre projet, certaines plateformes de création de site gratuites ou à bas coût peuvent très bien faire l’affaire.

Codes PHP et JavaScript
Mais si votre but est de générer davantage de visibilité et de chiffre d’affaire pour votre société, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur un professionnel :

  • Sa connaissance technique lui permettra de réaliser un site vraiment sur mesure. Ce n’est pas forcément le cas des plateformes qui offrent la création de site gratuit sans connaissance des codes HTML, PHP et JavaScript.
  • Cette même connaissance technique lui fera privilégier un code de qualité. Or, un site avec un code de qualité, c’est déjà optimiser son référencement naturel, et son adaptabilité sur un maximum de supports (ordinateurs, tablettes, mobiles). Encore une fois, ce n’est pas forcément le cas des sites produits via les passerelles gratuites.
  • Enfin, il saura vous conseiller du point de vue de son ergonomie et son impact commercial.

Un site Internet est un investissement, qui vous le rendra à terme s’il est conçu intelligemment.

 

Nous créons vos sites Internet, n’hésitez pas à nous contacter pour parler de votre projet ! 😉

1280 889 DreamPix communication

Rédiger des textes attractifs pour son site web

De nombreuses études concernant la lecture sur écran pointent le fait qu’elle sollicite davantage notre cerveau que sur un document imprimé. On n’écrit donc pas pour Internet comme on le ferait pour du papier. C’est une réalité dont il vous faut tenir compte lors de la rédaction de vos contenus, sous peine de perdre rapidement vos visiteurs.
Aujourd’hui, nous vous donnons quelques pistes pour vous aider dans cet exercice…

Proposez un contenu web de qualité

Vous allez sur Internet pour rechercher des informations. A ce titre, vous souhaitez trouver rapidement les réponses à vos questions. C’est également le cas du visiteur sur votre site web.

Tout au long de cet article, nous vous montrerons des exemples issus de cet article du blog de Fotolia.

Un texte court… mais pas trop

Il est communément admis qu’un article doit mesurer au minimum 300 mots, afin de peser dans le référencement (nous approfondirons dans un prochain article). Pour vous aider, il existe de nombreux compteurs de mots et compteurs de lettres en ligne.

Machine à écrire

La taille de votre article dépend également du sujet. Il est évident qu’il sera impossible de traiter d’un sujet pointu en 300 mots. Selon Medium, il faudrait néanmoins se limiter à 1600 mots, avec une lecture ne devant pas dépasser 7 minutes. Ce qui est déjà beaucoup !

D’où l’intérêt de faire un effort de rédaction et de structuration de l’information, afin de conserver l’attention de son internaute durant ces 7 minutes…

Hiérarchisez l’information

Titre contenu web

Rédaction web : un titre doit être court et explicite. Source de l’exemple : blog.fotolia.com

Votre contenu doit comprendre un titre principal court (entre 4 et 10 mots) et accrocheur. Faites-le suivre d’un chapeau (petit texte introductif d’environ 50 mots), répondant partiellement à la thématique : il doit donner les grandes lignes du texte, mais aussi amener l’internaute à poursuivre sa lecture.

Enfin, développez. Structurez votre contenu en paragraphes. Partez toujours du général vers le particulier ! S’il est long, entrecoupez votre texte d’intertitres.

Utilisez un vocabulaire adapté

Optez pour un vocabulaire simple et clair. Les formules alambiquées sont à proscrire ! Vous n’écrivez pas le nouveau Zola ! 😉

Dictionnaire

Soyez bref !

Idéalement, chaque phrase ne doit pas dépasser 20 mots. Soyez percutant. Gardez à l’esprit que votre objectif est de donner envie de lire.

Article site web : un chapeau

Rédaction web : un chapeau donne les grandes lignes de l’article , mais doit aussi amener l’internaute à poursuivre sa lecture. Source de l’exemple : blog.fotolia.com

Soyez aérien…

La lecture doit être fluide. Des paragraphes trop longs et le manque de sauts de lignes fatiguent les yeux, ralentissent la lecture, et par voie de conséquence… font fuir.

Hiérarchisation d'un article pour le web

Rédaction web : Structurez votre contenu en paragraphes. Partez toujours du général vers le particulier ! S’il est long, entrecoupez votre texte d’intertitres. Source de l’exemple : blog.fotolia.com

Attention à l’orthographe !

Relisez-vous plusieurs fois, et faites-vous relire si possible : les fautes d’orthographe peuvent réellement impacter votre réputation en ligne !

Corrections d'un texte

Illustrez votre texte

Choisissez les bonnes images pour vos contenus web. Cela contribuera à rendre votre texte agréable à lire.

Si votre continu est rédigé et structuré correctement, vous n’avez pas à avoir peur des longues pages ! Les internautes, notamment grâce aux supports tactiles, y sont de plus en plus habitués.

Si c’est un article (ou une information ayant rapport avec un événement) : datez votre contenu !

Internet est un flux continuel d’information. Or, une information n’a pas la même valeur dans l’heure qui suit que deux ans après… L’internaute a besoin de ce repère temporel. Cela le rassurera également sur l’activité et le dynamisme de votre site (si les mises à jour sont régulières…).

Calendrier sur tablette

L’inspiration à portée de clics !

N’hésitez pas à parcourir le web, et notamment les sites ou blogs de grandes marques et de journaux, afin de prendre exemple… Attention, on a dit « prendre exemple », pas « recopier » !

 

Et en plus, un bon rédactionnel selon les usages du web, a un impact sur votre référencement ! C’est promis, nous en parlerons dans un nouvel article 😉
La rédaction est votre bête noire ? Parlez-nous en lors de la création de votre site Internet… Nous pouvons vous aider !

2500 1875 DreamPix communication
Ils nous font confiance...
Saisissez votre recherche...